Bébé en crise et éducation bienveillante, on gère comment dans la vraie vie ?

« N’aie pas peur », « Arrête de pleurer », « Ne crie pas », « Ça suffit ton caprice »…
Pourquoi demandons-nous en permanence à nos enfants de refouler leurs émotions ?

Aujourd’hui grâce aux neurosciences* nous savons que les deux premières années de vie d’un enfant sont les plus précieuses dans la construction de son cerveau… car durant cette période, celui-ci est complètement malléable.

« Quand il est laissé seul face à ses émotions de tristesse, de colère, de peur, son amygdale cérébrale active la sécrétion de molécules de stress, du cortisol, de l’adrénaline, qui en quantité importante peuvent être toxiques pour le cerveau et l’organisme. » – Docteur Catherine Gueguen

On sait donc maintenant que notre conduite face aux émotions de nos enfants a beaucoup d’impact sur leurs futures facultés intellectuelles et affectives.

Dans la vraie vie, ça se passe comment ?

Parfois le simple fait de dire « non, tu ne reprendras pas un troisième gâteau » peut déclencher une bombe atomique… En réalité, l’enfant n’a absolument pas conscience de la disproportion de sa réaction par rapport à la situation.
Même si nos bébés sont évidemment extraordinairement intelligents, c’est encore techniquement impossible pour eux de maîtriser leurs émotions comme des adultes, donc arrêtons de penser qu’ils en font toujours des caisses… Oui, c’est vrai que se taper la tête pas terre pour un Granola, effectivement c’est surprenant 😊

Imaginez-vous fondre en larmes devant votre maman parce que vous êtes au bout du rouleau et qu’elle se mette à vous hurler dessus : « maintenant ça suffit, tu arrêtes de pleurer et tu files dans ta chambre ! » C’est déconcertant, non ?

Concrètement on fait quoi ?

Tout d’abord, on essaie (je dis bien on ESSAIE) de ne pas crier car ça empire la situation et surtout ça nous épuise… On va être honnête, c’est unanimement notre premier réflexe naturel…
On apaise l’enfant en se mettant à sa place, l’apaiser ne veut bien évidemment pas dire qu’il faut lui donner illico presto la boîte de Granola ! JAMAIS DE LA VIE.
Non, simplement l’accompagner, le rassurer, mettre des mots sur ses émotions, lui expliquer pourquoi on ne cède pas, et surtout, le plus difficile, RESTER CALME car on a tous envie de hurler « STOPPPP, tu me faaaatigueeeeees ».

Personnellement, je mets des boules quiès pour réussir à garder mon calme lors de la gestion de crise. Je vous rassure, ça n’atténue pas complément les sons en cas de problème mais ça aide vraiment à ne pas devenir complètement dingue. Il faut penser à les avoir toujours dans sa poche car la crise ne prévient JAMAIS !

Pourquoi c’est important ?

Car c’est encore des mini-êtres humains avec des cerveaux en construction, donc même si c’est compliqué, on sait maintenant que le fait d’être doux, compréhensif et rassurant face à ces tempêtes émotionnelles aura un véritable impact sur les compétences relationnelles et émotionnelles des enfants mais également sur le développement de leurs capacités intellectuelles…

La règle d’or

Zéro Culpabilité ! Car même si on crie très fort et que l’on s’énerve trop vite, leurs cerveaux s’en remettront ! Bien entendu, on a le droit même l’obligation de contrarier nos enfants car c’est comme ça qu’ils se construisent. On fait au mieux, et n’oublions pas que l’éducation approximative c’est la vie !

Et comme on a tous envie de faire de nos merveilles des êtres incroyablement brillants, subtils, et sensés, nous allons maintenant apaiser nos bébés en cas de crise exactement comme on aimerait être câliné par notre maman les jours où l’on est au bout du rouleau

*Les neurosciences se consacrent à l’étude du système nerveux et particulièrement au cerveau

Pour aller plus loin :
Livre à lire absolument :
« Pour une enfance heureuse » du Dr Catherine GUEGUEN
« L’éducation approximative : Ou comment appliquer l’éducation positive dans la vraie vie ! » d’Agnès Labbé
Podcast canon :
La matrescence « Dr Catherine Gueguen – Comprendre son enfant à travers les neurosciences »
Vlan : « Comment développer l’intelligence émotionnelle de vos enfants »
Article web super intéressant :
https://apprendreaeduquer.fr : Ce que nous disent les études en neurosciences affectives et sociales au sujet du cerveau des enfants
www.teenyzeytoon.fr : 5-lois-meconnues-du-cerveau-de-lenfant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s